Cet article est un billet d’humeur. Pour des infos sur les activités de Leh, c’est ici, et pour organiser son trek, allez plutôt ici 🙂

Lové entre des montagnes arides aux sommets enneigés, la verte Leh transmet au voyageur néophyte une infinie légèreté, une humeur paisible, une caresse de volupté. Bref on se sent bien.

La première heure…

Car la première chose que l’on ressent a Leh est un mal de crâne. Un mal de crâne lancinant qui va aller crescendo jusqu’au soir, où, malgré les 3 litres d’eau avalé, il va être difficile de se passer de son petit cachet d’ibuprofene.

Si Leh (3565m !) est en Inde politiquement, en terme de géographie et de population on est clairement au Tibet. Le palais de Leh est d’ailleurs une copie réduite du palais de Lhassa, et les gens, bouddhistes (ici ce sont les bonnets rouges qui dominent) montrent une ardeur religieuse empruntée au Tibet voisin. Seule l’omniprésence des vaches qui errent dans la rue montrent bien que l’on est en Inde.

Alors certes, j’ai le regard plus affuté qu’un touriste lambda fraîchement débarqué dans l’Himalaya. Je ne m’étonne plus des German Bakery (mais pourquoi German, fichtre…) a chaque coin de rue, des échoppes de souvenirs par centaines mais qui ne vendent rien de local et de l’électricité qui coupe chaque jour à 14h, mais ce n’est pas pour autant que j’en deviens blasé.

terre de treks

C’est beau ici. Les maisons blanches au fenêtres en bois travaillées s’échelonnent en plateaux autour de champs verdoyants bordés de peupliers séculaires. Grisant.

Et contraste avec le centre ville, bruyant, sale et poussiéreux, qui empeste le gasoil de partout parce que tout le monde roule avec des tacots miteux, mais il suffit de se poser sur un toit, regarder vers les montagnes, se tourner vers un monastère ou observer un fromager faire son lassi, et hop aussitôt on est embarqué.

Montagnes que je rejoints demain et pour un premier trek d’acclimatation, dans la vallée de la Markha. 6 jours au cœur des monts ladakhis, à loger chez l’habitant, à partager leurs coutumes et leur gastronomie, d’où je n’espère pas revenir indemne.

 Indemne d’émotions évidemment…

 

 

1 165

One thought on “Quelques jours à Leh

  1. L'apprentie voyageuse il y a 4 années

    Salut à toi l’ami marcheur …. J’adore ton blog !!! J’aime beaucoup ton écriture et que de belles photos !! Et oui on s’y bien au Ladakh, j’ai très envie d’y retourner… Et marcher me fait vibrer donc je suis bien tombée en découvrant cette petite perle qu’est ton site. Bonne continuation !