J’avais imaginé Leh comme un hub de trekkeurs : coloré, chaotique et exaltant.

Eh bien ce n’est pas ça du tout, car contrairement à ce qu’on pourrait penser, le trek n’est pas l’activité principale des gens qui séjournent à Leh.

Et c’est tant mieux, car il y a plein d’autres chose super intéressantes à faire à Leh et dans son environnement proche.

Sommaire de cet article :

    1. Carte de Leh
    2. Visiter le vieux Leh
    3. Visiter un monastère
    4. Partir en Excursion
    5. Faire du rafting
    6. Louer une moto ou un scooter
    7. Partir en trek
    8. Faire du shopping
    9. Où dormir à Leh ?
    10. Où bien manger à Leh ?
    11. Où prendre un bon café à Leh ?

terre de treks

1. Carte de Leh

Pour commencer, voici une petite carte, pour vous aider à bien vous orienter dans cette grande ville.

La ville de Leh est construit autour d’un petit affluent de l’Indus et se découpe en 3 grands quartiers :

  • La vielle ville, autour du Fort de Leh.
  • La ville moderne, entre l’aéroport et le golf, le long de la Old Leh Road, la rue principale qui descend vers l’aéroport, et derrière le centre ville, autour de la place de polo (qui sert surtout de parking). Toute la vie des habitants se trouve ici, et les commerces ne concernent que des usages quotidiens. 
  • La ville touristique, répartie sur toutes les routes qui partent du coeur de la ville, le Gompa Soma : Changspa Road, Sankar Road, Upper Tukcha Road et Fort Road. Quasiment toutes les maisons sont des restos, cafés et Guest House. La quasi intégralité des voyageurs ne voient que cette partie.


terre de treks

2. Visiter le vieux Leh

Leh est situé à 3500m d’altitude. Si vous arrivez par la voie des airs, cela va vous demander 72h d’acclimatation avant de partir vagabonder.

La bonne idée est de profiter des 3 jours d’acclimatation obligatoire pour faire le tour de cette petite ville qui cache bien des trésors.

Vieilles de plus de 500 ans, les rues du quartier historique de Leh nous plonge directement dans l’Histoire. Encore dans son jus, et partiellement en ruine, le vieux Leh est un quartier authentique, un centre urbain resté tel quel de l’époque des Routes de la Soie.

Flânez sur le chemin du Palace de Leh, puis continuez de vous aventurer un peu plus loin dans les ruelles alentours pour découvrir les boulangers, de vieilles bâtisses improbables et quelques lieux magiques.

Si vous êtes courageux, ou acclimaté, continuez au delà du Palace pour atteindre le Namgyal Tsemo Gompa, le monastère de Leh, datant de 1430.

Villageois, Leh

Villageois, Leh


terre de treks

3. Visiter un monastère

Le Ladakh abrite la plus belle collection de monastère bouddhiste au monde. Des monastères vieux de plus de 600 ans, abritant, pour certains, plus de 1000 moines. Parmi les plus impressionnants, et acessibles depuis Leh en bus ou en taxi, les monastères de Thiksey et de Lamayuru méritent à eux seuls le voyage. A Leh, profitez de la journée d’acclimatation pour aller vous perdre jusqu’au Sankar Gompa.

P1060314

Monastère de Thiksey


terre de treks

4. Partir en Excursion

Vous revenez d’un trek et il vous reste quelques jours ? Profitez de l’abondance de paysage du Ladakh pour vous organiser une petite virée ! Toutes les agences de Leh proposent des excursions d’un à trois jours. Les plus réputées sont Pangong Lake, un lac d’un bleu éclatant qui servit de décor pour un film Bollywood, et la Vallée de la Nubra, qu’il faut rejoindre par le col de Khardung La, la plus haute route motorisée du monde (5560m), rien que ça. Si cela reste assez cher avec une jeep (comptez 50€ par jour), les paysages sont réellement inoubliables.

Vallée de la Nubra

Vallée de la Nubra


terre de treks

5.Faire du Rafting

Toutes les agences de Leh proposent des activités d’eau vive.

En réalité elles passent toutes par Wet’n’Wild Explorations, qui est l’agence de référence pour tous les sports outdoor : VTT, rafting, kayak.

Ils proposent 2 sorties en rafting : la descente de l’Indus, calme, et la descente de la rivière Zanskar, plus musclée. Pour avoir fait les deux descentes. la Zanskar est clairement plus fun et plus humide que celle de l’Indus.

Compter 2000 Rs pour une journée de Rafting, transport, repas et équipement compris.

Les moniteurs, népalais pour la plupart, sont très compétents.


terre de treks

6. Louer une moto ou un scooter

La Changspa Road fourmille de locations de motos (Royal Ensfield), et de scooters.

Relativement bon marché (800 Roupies le scoot, 1000 Roupies la moto / jour), cela reste une excellente alternative pour sortir des sentiers battus et partir à l’aventure.

Nous ne pounvons que vous recommander l’excellent travail de nos amis de OunTravela. Vous trouverez sur leur site les traces gpx, et les meilleurs itinéraires à moto du Ladakh et du Zanskar.

Ne rejoignez la vallée de la Nubra à moto que si vous êtes bien équipé, car l’itinéraire passe par le col de Khardung La, à 5560m.

Leh, Col de Kardung La (5560m)

Col de Kardung La (5560m)


terre de treks

7. Partir en trek

Evidemment ! Les treks les plus populaires sont : le trek Stok – Zingchen par le col de Stok La ou « Baby Trek« , sur 3/4 jours, et la Vallée de la Markha, en 6 jours. Ces treks peuvent cependant se faire en solo (sans guide), et sans tente car il y a des petits villages tout le long du chemin. Vous serez alors hébergé chez l’habitant. Toutes les agences de Leh proposent ces treks.

En 2020, les 2 deux sommets « accessibles », que sont le Stok Kangri (6031m), et le Kang Yaste (6200m) sont fermés par décision gouvernementale, et ce, pour 3 ans. Une décision radicale mais néanmoins nécessaire suite aux dégradations occasionnées par une fréquentation excessive ces dernières années. Ces sommets sont fermés pour 3 ans.

La région regorge de treks, et les possibilités sont quasi illimitées. Mais il faudra soit les réaliser en autonomie complète (bivouac, et nourriture pour toute la durée du trek), soit avec des chevaux. Les agences exigeront 2 personnes au minimum.

A noter que la traversée du Zanskar, présent encore dans de nombreux guides, n’est quasiment plus proposée sur place, en raison de la piste qui a remplacé le sentier.

Dans la myriades d’agence locales, je vous conseille d’aller voir Skywalker (www.skywalkertravel.com/ , francophone), Wild East Explorationwww.wildeastadventure.com, ou DreamLand Trek & Tours (www.dreamladakh.com/). Ce sont toutes des agences très sérieuses.

Pour organiser votre trek au Ladakh, nous avons consacré un article dédié.

Camp de Nuruchan (4570m)

Camp de Nuruchan (4570m), sur le trek du Tso Moriri

terre de treks

8. Faire du Shopping

Le coeur de Leh regorge de petits marchés « Tibetan Refugees » qui ne sont en fait que de la camelote chinoise bon marché fabriqué en très grande quantité. Vous ne trouverez là bas que des breloques sans grand intérêt, et surtout, cela ne profitera pas aux réfugiés tibétains.

Aprsè avoir quadrillé Leh, voici deux adresses de confiance, où vous pourrez trouver de l’artisanat local de qualité :

Jigmat couture. Jigmat Couture propose non seulement des tissus et des fabrications artisanales locales, mais aussi des tenues d’apparat (très chères) sur-mesure ainsi que des tissus nomades. Les écharpes ne sont pas traitées (beiges, grise ou écru) et sont d’excellente qualité.

Himalayan Art. L’unique antiquaire de Leh propose des articles exceptionnels : des turquoises anciennes, des tasses en argent, des cuillères en laiton de Chilling, des bols en cuivre des anciennes fonderies du Ladakh, des bijoux anciens et mêmes des Recueil de mantra bouddhistes issus de monastères. Attention, il paraîtrait que les grandes coiffes ladakhis ne sont pas authentiques.

Leh, Turquoises anciennes

Turquoises anciennes, Himalayan Art, Leh

terre de treks

9. Où dormir à Leh?

Il est très facile de se loger à Leh, même sans réserver à l’avance, car la ville regorge de milliers de guest houses. En revanche, il y a très peu d’hotels proposant un standing de confort à l’occidentale.

Toutes les adresses citées ici sont affichées sur la carte de Leh.

Tout en haut de la liste, il y a l’Hotel Grand Dragon sur la Old Leh road. C’est l’unique hotel de Leh haut de gamme, équivalent à un 4****.

C’est également le seul hôtel de Leh qui dépasse les 150€ la nuit. A prix à peu près équivalent, l’Indus Valley est nettement moins confortable.


Dans la catégorie en dessous, il y a le Grand Willow. Un des meilleurs rapport qualité prix de la ville, et parfait pour se reposer après un trek. Il est parfaitement situé, en plein centre ville.

Les prix oscillent entre 4000 et 5000 NR (60-80€).


Ensuite, il y a des guest house « haut de gamme. Je me suis installé plus de 3 semaines au Mintokling Guest House, et c’était parfait pour récupérer.

Cette catégorie offrent un bon compromis prix / confort. Ils se situent entre 1200 et 2500 NR (15-30€) la nuit. A ce prix, vaus aurez droit à un restaurant dans l’hotel, du PQ, de l’eau chaude 24h/24h, un générateur électrique et le Wifi gratuit. Le Kargyan Guest House sur Sankar Road est également un excellent choix dans cette catégorie.


Enfin, si votre budget est limité, le choix de guest House bon marché est quasi infini.

Parmi les plus agréables, nous vous conseillons : Hearth Hostel, vraiment sympa (8€ la nuit), le Eagle Nest Happy Drifter, presque donné (2,5€la nuit) et le Hitchhikers Hostel, l’un des plus modernes de la ville.

Evidemment, à ce prix là c’est une place en dortoir qui vous attends. Ces 3 guest houses proposent des dortoirs mixtes ou réservés aux femmes.

Toutes les guest house sur Changspa Road et Upper Tukcha road se situent entre 200 NR la nuit (3€) et 1100 NR  la nuit (13€). Plus vous vous éloignez du centre ville, plus les prix descendent.

A noter que tous les prix sont négociables.

Grand Dragon Leh

Hotel Grand Dragon Leh

Hearth Hostel Leh

Hearth Hostel Leh

Mintokling Hotel

Hotel Mintokling Leh

Hitchhikers Hostel

Hitchhikers Hostel Leh

terre de treks

10. Où bien manger à Leh ?

Pour s’adapter à une clientèle parfaitement hétéroclite, les restaurants de Leh se sont diversifiés pour proposer des plats de tous les pays. Vous trouverez donc évidemment des plats indiens, mais aussi tibétains, népalais, israëliens, chinois, coréen et quelques pizzerias. Vous trouverez également plusieurs German Bakery, qui proposent des gâteaux et « viennoiseries » d’inspiration allemande. Pas de croissant français malheureusement, ni de bonnes baguettes…

Il ne faut pas s’attendre à de la grande cuisine, mais j’ai rarement été malade, et il existe quelques surprenants restaurants à ne surtout pas rater.

  • Bon Appetit est le meilleur restaurant de Leh. Il dépasse de loin la concurrence. Des plats généreux, créatifs et particulièrement savoureux qui revisite les spécialités locales. Essayez leur dessert signature, les momos au chocolat. Surprenant. Pour s’y rendre, il y a un petit panneau depuis Upper Tushka Road. Le soir, munissez-vous d’une lampe de poche, car le chemin n’est pas éclairé.
  • Tibetan Kitchen. Une petite table très franco-représentée, avec des plats tout à fait corrects et vraiment pas cher. On est pas loin de ce que propose Bon Appetit, mais pour 500 Rs le repas, le rapport qualité / prix est vraiement excellent.
  • Il Forno. Une excellent pizzeria dans le centre de Leh. Vrai four en brique, rooftop, et pizzas qui ont une tête de vraies pizzas et pas des chapatis. Magnifique vue sur le Palace. Le soir, la musique est parfois un peu forte.
  • Chopsticks Noodle bar. Le meilleur restaurant de noodle de Leh, et de loin. Très bonne cuisine, très fraîche. Les momos sont excellents également. Essayer les Hakka Noodles (cf photo) :

trek au ladakh, chopsticks
Hakka noodles du Chosticks Noodle Bar

IMG_20150831_121434

Les momos du même Chopsticks Café

terre de treks

11. Où prendre un bon café à Leh ?

Leh regorge de ces lieux ou lézarder une partie de l’après-midi, que j’appelle ici des « cafés », mais qui sont en général plus que cela.

Malheureusement trop peu d’entre eux, et pourtant on en a écumé pas mal, servent réellement un bon café. Héritage anglais oblige, les ladakhis prennent leur café sucré et avec du lait. Quelques uns jouent même la carte du homemade et servent des boissons locales (jus d’abricot ou d’argousier).

Nous avons fini par nous établir au OpenHand café, qui, même s’il est un peu plus cher que la moyenne, propose vraiment de bons plats bios, d’excellents cafés et du wifi gratuit. On y rencontre aussi plein de gens intéressants.

Voici notre (petite) liste :

  • Open Hand Cafe. Bar au concept double : apporter une aide aux populations locales en vendant de l’artisanat, et apporter au client des produits frais et de qualité. Le café est excellent, de même que les plats et les salades, lavées au permanganate. Il réalisent de très bons gâteaux également, au jour le jour. Très bien fréquenté, Wi-Fi gratuit. Idéal pour flâner l’après-midi.
  • Dolphin Bakery. Petit café qui sert de très bons gâteaux dans un cadre agréable. Mieux que les autres cafés du même genre, et un poil moins cher.
  • Gravi T. Mi bar, mi salle de grimpe. Pour 100 Rs, vous pouvez grimper dans une pièce équipée de prise d’escalade. Ambiance très roots. Je n’ai jamais compris les horaires d’ouverture qui semblent être un peu comme on veut. Juste en face de l’agence Skywalker. Propose plein de sorties pour grimper autour de Leh (block).

terre de treks

Pour aller plus loin…

Organiser son trek :

Nos récits d’aventure sur le Ladakh :

Notre formation pour partir en trek en autonomie :

terre de treks

N’hésitez pas à partager votre expérience, ou à laisser un commentaire sur cette page, sur le compte instagram ou facebook

On reste en contact !

abonne-toi

 

Cet article sur Leh vous a plu ? Partagez-le !
Il aidera sans doute un ami voyageur à compléter son aventure !.

0 1.07 K