Quand on part sur un trek de plusieurs jours, il faut nécessairement s’assurer que le sac à dos va être adapté au type de trek que l’on a prévu, et à notre gabarit.

Le bon choix de sac est déterminé par quelques éléments : poids global, accessorisation, confort de portage, résistance, et bien sûr design.

 


Trek en autonomie totale avec bivouac


Pour un trek en autonomie totale, il faut tout prévoir. Tente, couchage, repas, mauvais temps. Pas d’erreur possible. Et pourtant il ne faut pas se surcharger, au risque de ne plus pouvoir porter ! Chargé, le sac ne doit pas excéder 15kg.

Je vous conseille de partir sur un modèle de sac de type Sac à dos de « Grande Randonnée », dont le volume est compris en 60 litres (pour une femme) et 70 litres (pour un homme).

Le poids à vide de ces sacs varie entre 2,4 kg pour les sacs les plus léger (Osprey par exemple), et 3,4 kg pour les sacs les plus lourds (Deuter, Fjällraven). Les sac techniques lourds sont généralement plus robustes et plus résistants à l’abrasion et à l’usure.

En terme d’accessoires, il est important de choisir un sac adapté au type de voyage : si le voyage alterne trek et visites (villes, balades), prendre un sac avec une très large ouverture, qui permet de plus facilement ranger ses affaires, alors qu’un sac qui ne s’ouvre que par le haut sera plus adapté à un voyage trek « one shot » (un trek et on rentre). Préférez également un sac ou il est possible de ranger des affaires mouillées ou sales dans un compartiment inférieur, sans contaminer tout le reste dus sac à dos.

sac à dos de trek deuter, fjallraven, arcteryx

De gauche à droite, Deuter ACT Lite 70l+10, ArcTeryx Altra 65l, Fjällraven Kajka 70l, d’excellents sacs

 

Penser également aux sangles prévues tout autour du sac, qui permettent de maintenir des éléments externes (tentes, matelas, bâton, piolet), et laisse ainsi un plus grand espace de rangement à l’intérieur.

Enfin, il est important de s’arrêter sur les modalité de portance du sac : une large ceinture de portage aide à déporter le poids du sac sur les hanches, et ainsi soulager les épaules, sans perdre en confort. Préférez également des modèles hommes ou femmes, adapté à chaque morphologie, plutôt que des sacs unisexes, sauf si l’ont peut régler la largeur des épaules.

Enfin, se laisser séduire par un beau sac est parfois incompatible avec tous les éléments honteusement pragmatiques que j’ai listé jusque là. Un coup de cœur reste un coup de cœur, et la passion peut surpasser la raison.

sac à dos de trek PCT

Wild & alone sur la PCT = Un gros sac de brute

 


Trek en semi-autonomie, sans bivouac


Si vous partez sur un trek en semi-autonomie (repas et couchage prévus), ce n’est pas la peine de partir sur un volume aussi important. N’emportez que des vêtements, sac de couchage et quelques accessoires. Choisissez alors un sac de randonnée, compris entre 45 et 60 litres. Les treks du Camp de base de l’Everest ou des Annapurnas, au Népal, peuvent être réalisés dans cette configuration.

sac à dos de trek moyenne rando

De gauche à droite, Osprey Aura 50l (femme), Millet Khumbu 55l+10, Haglof OXO 60l. des références

Clairement, la qualité du portage n’est plus aussi prépondérante. Il existe des modèles fins et hauts, d’autres plus bas avec des poches latérales plus développées. Toutes les grandes marques (Deuter, Osprey, Gregory, Jack Wolfskin, Fjallraven, Bach, Millet,…) fabriquent de très bon sacs. C’est une affaire de goût et de budget.

 

sac à dos de trek nepal

Sac Deuter sur les Annapurnas, vers Jagat

 


Trek avec porteur


Si dès le départ vous optez pour un trek avec porteur ou porteur-guide, option proposée par défaut pour tous les treks de l’Himalaya (Népal : autour des Annapurnas, Everest, Langtang; Ladakh : Markha, Rupshu), vous n’aurez qu’à porter un sac dit « de journée », c’est à dire qui ne contiendra que vos vêtements et ravitaillements du jour.

sac à dos de trek petite rando

De gauche à droite, Osprey Talon 33, Salewa Peak 34, Millet Peuterey 30l+10, que du bon !

 

Le sac à dos doit être confortable, de volume moyen (30-35litres), et surtout pratique, si possible équipé de poches latérales facile d’accès (pour la ou les gourdes) et obligatoirement d’un rain cover

sac à dos de trek ladakh

Sac type « DayPack », Osprey Stratos 36l. Ladakh 2015, près du lac Tso Moriri

Tous les autres guides matos :

0 954