Préparer le trek duTour des Annapurnas

Vous envisagez le tour des Annapurnas, et c’est votre premier trek au Népal ? Excellent choix. Le tour des Annpanurnas est un trek progressif et accessible, idéal pour un premier trek. Parsemé de villages accueillants le sentier est toujours agréable. Traversez les rizières, les forêts, et les landes arides jusqu’au fabuleux col de Thorung La, point culminant du trek à 5416m, atteint au bout de 10 jours d’ascension.

Si le tour des Annapurnas doit être un incontournable de votre voyage au Népal, c’est un trek long, et il est indispensable d’être bien préparé.

Nous avons réalisé ce trek sans guide ni agence. Voici toutes les informations pour être à coup sûr d’aller au bout.

terre de treks

Comment faire son sac pour le Tour des Annapurnas

Le point le plus important pour faire son sac correctement pour un trek au Népal réside dans :

  1. une bonne pharmacie,
  2. un bon duvet (-5°C confort)
  3. une très bonne gestion des vêtements.

Pour ce trek, vous n’avez pas besoin de matériel de bivouac, pas de couteau ou de réchaud, tous les repas sont chauds et chaque nuit est dans un hébergement de type lodge. Enfin dernière précision à 5400 dans cette région du Népal il n’y a PAS de neige.

Cette gestion donc passe par la compréhension du système 3 couches, c’est à dire la multiplication de fines couches de vêtements pour s’adapter rapidement aux différentes conditions de température. Vous trouverez d’ailleurs un merveilleux article sur ce sujet ici : le système 3 couches.

Si vous êtes adepte de la randonnée et de la marche montagne, c’est sans doute quelque chose que vous faites déjà naturellement. Prévoyez en plus des vêtements thermiques pour les passages à plus de 4000m.

Si c’est votre premier trek, et que n’avez aucune idée de la différence entre un tshirt merino et un t-shirt Décathlon ou si vous vous demandez pourquoi il est indispensable de marcher avec 2 bâtons, il peut être alors utile d’acquérir quelques compétences sur le trekking avant de partir.

tour des annapurnas
Vue sur le Manaslu (8156m) depuis le village de Timang (2750m)

Comme le départ du trek est sous climat tropical (800m), je vous conseille de compartimenter vos affaires en 3 lots :

  1. Chaud : t-shirt / chaussures de voyage
  2. Moyenne montagne : polaire / bonnets
  3. Haute montagne / froid : doudoune / vêtements thermiques.

Voici un exemple :

500m – 1500m (Pokara, Katmandou, Annapurnas jours 1&2)

  • matin : t-shirt (technique)
  • journée : t-shirt
  • soir : t-shirt + polaire

1500m – 2500m (Annapurnas jours 3 à 5)

  • matin : t-shirt + polaire
  • journée : tshirt
  • soir : t-shirt + polaire

2500m – 3500m (Jour 6 à 8 et 10-11, Manang, Muktinath)

  • matin : t-shirt + polaire
  • journée : t-shirt
  • soir : t-shirt + polaire + doudoune + bonnet
  • nuit : duvet

3500m – 4500m (Jour 9 : Annapurna Base camp)

  • matin : t-shirt manches longues + polaire + doudoune + bonnet + gants + écharpes
  • journée : t-shirt manches longues + polaire + bonnet
  • soir : t-shirt manches longues + polaire + doudoune + bonnet + gants + écharpes
  • nuit : duvet + polaire + bonnet + écharpe

+4500m (Jour 10 : col de Thorung La)

  • matin : haut & bas thermiques + polaire + doudoune + gore-tex + bonnet épais + gants épais + écharpe
  • journée : haut & bas thermiques + polaire + gants
  • soir : haut & bas thermiques + polaire + doudoune + gore-tex + bonnet épais + gants épais + écharpe
  • nuit : haut & bas thermiques + polaire + bonnet épais + gants épais + écharpe + couette
terre de treks

Quelle est la meilleure période pour le tour des Annapurnas ?

Il n’y a que 2 saisons favorables pour partir sur le trek du tour des Annapurnas :

  • le printempsc’est à dire exactement mars à mai
  • et l’automnec’est à dire exactement octobre et novembre.

La saison du trekking au Népal commence en octobre, et se termine avec la mousson, en mai.

D’octobre à mars, le temps est sec et dégagé. Mais les hébergements des hautes vallées sont fermées (Mustang, Annapurnas, Manaslu, Everest),  en raison des températures extrêmes (-40°C).

Mur de moulins à prières, au dessus de Manang

 

4 éléments à prendre en compte :

  1. Le départ du trek est dans un climat tropical. A une altitude plus basse même que Pokhara. Les 2 premiers jours, il fera plus de 30°C.
  2. Il n’y a pas de neige à 5000m. Le Népal est beaucoup plus bas en latitude que la France. Et le climat est plus sec
  3. Septembre c’est encore la mousson. C’est une mauvaise idée de partir trop tôt, il y a encore beaucoup de pluie
  4. L’amplitude thermique est très élevée, même à 4000m. Il faut encore 20°C la journée, mais -5°C la nuit. Bien prévoir des affaires de rechanges après une journée à transpirer
terre de treks

Ai-je besoin d'un permis pour le tour des Annapurnas ?

Oui, et même 2 permis !

  • 1 permis pour le trek en lui-même. On appelle cela un TIMS (Trekker’s Information Management Systems)
  • 1 permis pour entrer dans la zone protégée des Annapurnas, un ACAP.

Chacun de ces 2 permis vous coûtera 2000 NR (environ 20€).

Leur délivrance se fait à Katmandou, au Nepal Tourism Board Office. Ils sont délivrés sur place uniquement, mais en quelques minutes. Pas besoin de se stresser donc, vous pouvez le faire juste avant de partir en trek. Il n’y a pas non plus de quota d’entrée dans le parc des Annapurnas, donc pas de soucis de ce côté là non plus.

Prévoyez juste 2 photos d’identité par permis. Il y a un distributeur juste à l’entrée.

Vous trouverez toutes les informations générales pour préparer votre premier trek au Népal sur cette page.

terre de treks

Quel budget pour le trek du tour des Annapurnas ?

20€ par jour

1 € = 120 Roupie népalaise (NR)

C’est le budget que vous devrez prévoir par journée de trek, sur le tour des Annapurnas (repas matis, midi et soir, nuit et pause)

C’est à dire environ 2500 NR

Ces 2500 NR se décompose de la façon suivante :

  • Hébergement par  nuit  (Logde) : 100-250 NR. 
  • Repas du soir : 500-600 NR
  • 1 Dhal Bhat : 400-500 NR
  • 1 plat du midi, type riz sauté ou spaghetti au légumes : 300-400 NR
  • Thé : 50NR
  • Coca : 150-200 NR
  • Bière locale (66cl) : 400-500 NR
  • Litre d’eau en bouteille : 150 NR
  • Litre d’eau aux Safe Water Station : 30 à 60 N
terre de treks

Gérer le mal de l'altitude sur le tour des Annapurnas

L’altitude est le principal, si ce n’est l’unique, facteur qui peut vous gâcher votre tour des Annapurnas.

En Haute altitude (>3500m), la raréfaction de l’oxygène, ou hypoxie, va provoquer des mécanismes compensatoires : maux de têtes, augmentation du rythme cardiaque, hyperventilation, mais aussi un sommeil plus léger, une baisse des capacités mentales (réelles) et une déshydratation.

Le mal des montagnes atteint 65% des gens à 4500m, à des degrés divers. Savoir reconnaître les premiers symptômes est nécessaire pour ne pas risquer que les symptômes s’aggravent.  Car s’ils sont ignorés, le corps n’arrivera pas à compenser et des symptômes plus graves peuvent apparaître.

Heureusement, descendre permet toujours de résorber le problème, sans séquelle…

Rue de Manang, sur son versant sud

Pour que votre ascension jusqu’au col de Thorung La se passe bien, il suffit de suivre ces quelques conseils et de s’y tenir :

  1. Ne monter que 500m de dénivelé par jour à partir de 3000m. Le parcours des Annapurnas a cette chance de proposer des logements dans tous les petits villages. Profitez-en.
  2. Si vous avez gravi plus de 1000m de dénivelé, dormir plus bas que le point le plus haut gravi dans la journée. Lorsque vous arrivez à Manang (3500m), une journée d’acclimatation est recommandée.
  3. S’hydrater énormément. En plus de l’effort, l’hyperventilation va demander à votre corps 20% d’eau supplémentaire. L’idéal est de boire 4 litres par jour. Le corps doit renouveler l’eau contenue dans l’organisme afin de réguler le taux d’oxygène. Bien s’hydrater est donc vital. Les locaux recommandent de boire du thé au gingembre, et de la soupe d’ail, qu’on trouve dans les tous les hébergements.
  4. Evitez de boire de l’alcool en altitude, même de la bière, qui déshydrate.
  5. Si vous ressentez des nausées ou des vertiges, redescendez immédiatement, même en pleine nuit s’il le faut.

Pour aider à lutter contre le mal de l’altitude, les médecins prescrivent du Diamox, à prendre en dose plus légère en préventif.

terre de treks

Les étapes du Tour des Annapurnas

Réaliser un trek sans un groupe organisé offre la liberté de suivre son propre chemin, son propre rythme de marche, ses propres étapes.

Fatigue, pluie, joli village. Sur le trek du tour des Annapurnas, un argument suffit pour déclarer une pause comme une étape pour la nuit.

Dès le départ, chaque étape est jalonné de charmants villages dans lesquels vous trouverez toujours un hébergement pour  y passer la nuit, même en pleine saison.

C’est même un élément clé pour faire du tour des Annapurnas le  candidat idéal pour un premier trek au Népal. Quel que soit votre niveau, vous pouvez allonger ou raccourcir chaque journée, en fonction de votre marcher, et composer au gré de votre physique. Jusqu’à Manang, il y a un village toutes les 2 heures de marche.

Rue de Manang, sur son versant sud

Il n’y a pas un parcours du tour des Annapurnas. Tout dépend de votre état de fatigue, du temps que vous prendrez à regarder les paysages somptueux et des rencontres que vous ferez au cours du voyage.

En moyenne, il faut prévoir une dizaine de jours pour atteindre le col.

Le long de la vallée, il existe plusieurs expériences intéressantes :  rejoindre le lac de Tilicho, passer une journée à la grotte de Milarepa, atteindre la vallée cachée de Naar Phu, ascension du Pisang Peak…

A titre d’information, voici l’itinéraire que j’ai suivi, avec entre 5 et 6h de marche par jour.

Départ de Besi Sahar, rejoint directement depuis Katmandou (1 journée de bus).

  • Jour 1 : Besi Sahar – Bahundanda
  • Jour 2 : Bahundanda – Chamje
  • Jour 3 : Chamje – Danaque
  • Jour 4 : Danaque – Chame
  • Jour 5 : Chame – Pisang
  • Jour 6 : Pisang – Manang
  • Jour 7 : Manang
  • Jour 8 : Manang – Yak Kharka
  • Jour 9 : Yak Kahrka – Thorung Phedi Base Camp
  • Jour 10 : Thorung Phedi – Muktinath via Thorung La
  • Jour 11 : Muktinath  – Kagbeni
  • Jour 12 : Kagbeni – Marpha
  • Jour 13 : Marpha – Kalopani
  • Jour 14 : Kalopani – Pokhara
terre de treks

L'hébergement sur le Tour des Annapurnas

Dans toutes la vallée des Annapurnas, on dort en lodge. Pas de tente. Ce n’est pas interdit, vous avez le droit de prendre une tente avec vous, mais vous n’en aurez pas besoin.

Et bien que la plupart des hébergements où vous dormirez se disent un « hôtel », on ne peut pas à proprement parlé d’hôtel.

En brique souvent, en bois des fois, en pierre rarement. Dans chaque hébergement, l’accueil y est toujours sympathique, on y mange en général très bien et pour pas cher.

Contrairement à la région de l’Everest, qui propose un hébergement de standing, voire haut de gamme, dans la région de l’Annapurna, cela reste rustique.

Les lits sont des matelas en mousse posés sur des planches de bois, les douches sont rarement chaudes et les toilettes à la turque. A cela rajouter que le chauffage n’existe que dans la salle à manger (poêle), que les fenêtres laissent systématiquement passer un courant d’air glacé, et que la literie n’est certainement pas changée à chaque passage.

Mais cela donne l’occasion de faire de nouveaux compagnons de routes et d’échanger avec les habitants. Et c’est ce qui fait aussi le charme du voyage…

Chaque village de la vallée étant sous influence hindoue, les lodges ont de belles couleurs vives.

Chaque village de la vallée (Chamje, Tal, Chame, Danaque,…) proposent un hébergement de type « cottage » à l’anglaise, avec un petit jardin fleuri très bien entretenu. Ils s’accompagnent souvent une affiche atrappe touriste « 24h hot shower », « We don’t use pinewood » ou « Free wifi ». Ce n’est pas toujours vrai.

Plus on monte en altitude, et meilleur est l’hébergement. Les lodges de la partie inférieure de la vallée de la Marsyangdi sont généralement en bois, basiques, et pas toujours bien tenus. A partir du village de Manang (3500m), l’hébergement est systématiquement en pierre, relativement isolé et peut contenir jusqu’à une vingtaine de chambres, réparties dans des bâtisses à 2 étages.

Si au milieu de la salle à manger, il y a toujours un poêle, très vite on se rend compte que ce n’est pas nécessairement une bonne idée. Le tuyau d’échappement grossièrement rafistolé enfume rapidement la pièce d’une fumée noire toxique. Alors ben du coup on ouvre les fenêtres pour évacuer la fumée…

Cuisine d'un lodge, Pisang (3200m)
terre de treks

Repas sur le tour des Annapurnas

Pas d’inquiétude à avoir sur cette question cruciale du voyage. Sur le tour des Annapurnas, chaque village propose des repas de qulaité et jamais épicé.

Dans chaque petit village, chaque petite auberge, une dizaine de plats sont proposés, chacun déclinés en 4 ou 5 préparations, du traditionnel dal bhat (plat de riz avec une soupe de lentilles, des pommes de terres au curry, des légumes et des pickles), à des plats parfaitement exotiques : burritos, chiken butter massala, yak burgers,…

Certains village plus importants, tel Manang ou Jomsom, possèdent même leur propre  pâtisserie allemande.

Voici quelques exemples des plats les plus populaires, pris sur le trek :

Les plats les plus courants sont :

  • Des pâtes : macaronis, spaghettis, noodles, chowmein (comme de gros noodle), thupka (soupe de noodle un peu épicée),
  • Du riz : riz frit, dal bhat
  • Des momos, spécialité tibétaine
  • Des patates : au curry, avec des petites légumes

NB : Les momos sont des petits raviolis farcis  de légumes, patate ou de fromage. Ils se commandent soit cuits à la vapeur, soit frits, et servis avec une sauce chili. A consommer sans modération.

Le Dal bhat est un plat tellement traditionnel que guide ou porteur en consomment à chaque repas.

Un proverbe de guide d’ailleurs dit :

« Dal Baht Power

No Toilet, no Shower

For 24 hour »

NB : Astuce de goinfre : le dal baht est le seul plat ou l’on vous proposera de vous resservir, de tout ce que vous avez dans l’assiette. 2 repas pour le prix d’un…

Plus rare, mais aussi plus authentique, je vous conseille d’essayez pour un repas la pâte de sarrasin (dhido en népalais, buckwheat paste en anglais).

Pratiquement chaque hébergement de la vallée, même en altitude, possède sont petit potager. De ce fait, les légumes qui accompagnent les plats (carottes, patates, choux, épinards et sorte de blettes) sont cultivés sur place, frais et bio.

terre de treks

Trek au Népal et fréquentation

Expérience incontournable d’un voyage au Népal, le trekking est une part du voyage. Certains ne viennet que pour ça (comme moi), pour d’autres, et peut-être pour vous, le trek n’est qu’une activité de plus dans un long voyage.

De fait, la région de l’Annapurna est la plus fréquentée du Népal. Aujourd’hui, le Népal a valorisé cette activité de trekking, et l’hébergement est prévu en conséquence. Aucun risque donc de dormir dehors.

Eldorado des passionnés de la marche, les rencontres sont magiques au Népal. On croise  de tous les âges et de tous les horizons. Pour le trek évidemment, mais aussi des parrains / marraines d’associations locales, des pèlerins venus faire une retraite méditative dans un lieu sacré, des occidentaux apprentis moines, de jeunes mariés, des globe-trotteurs et des  simples touristes venu admirer les paysages.

Certains se sont mêmes installés. Dans le village de Ghursang, juste au dessus de Manang, un couple de français vous accueille avec un jus d’argousier chaud.

Vallée de la Thorung Khola, vers Ghursang (3950m)

Pratiquement chaque hébergement de la vallée, même en altitude, possède sont petit potager. De ce fait, les légumes qui accompagnent les plats (carottes, patates, choux, épinards et sorte de blettes) sont cultivés sur place, frais et bio.

terre de treks

Le Tour des Annapurnas, jour par jour.

Accédez à la carte des étapes du tour des Annapurnas, étape par étape en cliquant sur ce lien.

Pour chaque village étape, vous pourrez ainsi découvrir l’évolution des paysages avec la progression en altitude.

terre de treks

Nos articles qui pourraient vous intéresser

Félicitations ! Vous avez été jusqu’au bout de cet article !

Si vous l’avez apprécié, ou même détesté, n‘hésitez pas à nous laisser un petit commentaire, qui nous aidera à gagner en visibilité. 

On vous souhaite un excellent voyage,

Affectueusement,

Angélique et Raphaël

PS : cette page contient des liens affiliés. Cela ne fait aucune différence pour vous et en échange cela nous aide à continuer l’aventure.