Conseils pour la Patagonie

De Puerto Montt à Ushuaïa, nous avons parcouru plus de 2500 km en van, en bus et à pied à travers les plus beaux paysages de Patagonie. 

Nous avions rêvés de ses volcans enneigés, de ses vallées verdoyantes, de ces glaciers qui se jettent dans des lacs d’eau turquoise, mais la réalité fut au-delà de nos espérances. Un voyage en Patagonie est une expérience fabuleuse, unique et transcendante.

Prenez simplement ces conseils avec vous, un sac à dos et partez à l’aventure !

Sommaire

terre de treks

Patagonie, nos adresses

Pour commencer, la carte.

Toutes nos meilleures adresses et toutes les indications utiles dont vous aurez besoin sur le parcours : restos, petits hôtels, sites de camping, free wifi, points d’intérêts, terminaux de bus… Il vous suffit de cliquer sur l’image pour accéder à notre carte Google Maps.

terre de treks

Louez un van

La Patagonie réunit toutes les conditions favorables à un road-trip mémorable : routes scéniques, grands espaces, sites de camping gratuits, ballades hors des sentiers battus.

Mieux, les villes n’offrent qu’un intérêt mineur, les bus sont rares (tous les 2 ou 3 jours), l’auto-stop laborieux et les paysages tellement incroyables que vous aurez envie de vous arrêter tout le temps pour les admirer.

Seulement les locations de véhicules coûtent cher au bout du monde, et le passage de frontière Chili-Argentine requiert une assurance spécifique qu’il faudra ajouter à la note.

Au total, il faut compter environ 70€ par jour pour une voiture et environ 100€ par jour pour un petit van.

Lien vers la location : Wicked South America 

terre de treks

La Patagonie, c'est un budget

Soyons clair, la Patagonie ça fait rêver, mais ce rêve à un prix.

Vous ne trouverez pas un hôtel à Puerto Natales à moins de 70€, les entrées des parcs nationaux sont devenues payantes en Argentine et Ushuaïa est une destination au tourisme lucratif, pas un bout de rocher au bout du monde.

Après plusieurs semaines sur place, nous avons fait le calcul :

Le coût de la vie en Patagonie est 30% plus cher qu’à Paris.

Autant être prévenu.

De plus, même si la taxe (VAT) de 21% applicable en Argentine a été supprimée pour les touristes étranger par une décision du président Mauricio Macri le 28 septembre 2016, elle n’est pas encore officiellement entrée en vigueur.

Vous aurez donc encore de très forte chances de la payer partout.

Au Chili toutefois, cette taxe a été supprimée pour les étrangers, mais il faut toutefois réunir les conditions suivantes :

– L’hôtel doit être inscrit au registre des établissements hôteliers chilien. C’est rarement le cas des hôtels « budget ».

– Il faut payer en monnaie étrangère (dollar) ou carte de crédit étrangère.

 

terre de treks

Attention aux commissions bancaires

L’Argentine et le Chili sont des pays développés, et les cartes bancaires sont très largement acceptées. Et surtout, les commerçants, contrairement aux banques, ne prennent pas de commission supplémentaire.

Une limite à cela cependant : les hôtels à petit budget n’acceptent que des pesos ou des dollars.

Pour les retraits, attention aux doubles commissions !

  • En Argentine, tous les distributeurs de billets (Banelco, reconnaissables par un B rouge, ou LINK) appliquent une commission au retrait  de 3,80€  (390 A$ pour Banelco, et de 394 A$ pour LINK), quelque soit la banque, le montant ou la carte, Mastercard ou Visa, en plus de la commission de votre banque. A cette commission, il faut aussi compter sur un montant maximal de retrait, qui varie selon la banque, de 6000 à 8000 A$ (100-130€). Avec des prix élevés et des limites de retrait très basse, ça peut s’accumuler…
  • Au Chili, la commission au retrait est de 5000 C$ ou 6000 C$, encore une fois quelque soit le montant, la banque, ou la carte. Les plafonds de retrait autorisés sont toutefois plus élevés qu’en Argentine (jusqu’à 200.000 C$, soit environ 290€).


L’idéal est donc de composer avec une combinaison de pesos, de dollars et carte bancaire, pour se sortir de tous les mauvais pas.

terre de treks

Partez en Patagonie chilienne !

Certes il y a les Torres Del Paine. Mais il y a aussi la Carretera Austral !

La Carretera Austral, qui traverse toute la Patagonie chilienne, est de toute, la route la plus scénique que nous ayons  emprunté.

Elle serpente entre les fjords cristallins et les forêts d’émeraudes impénétrables, aux pieds de volcans enneigées aux rivières turquoises.

La Patagonie chilienne rassemble véritablement le meilleur de ce que l’on recherche dans un voyage.

Jetez un coup d’oeil à cet article, Road-trip sur la Carretera Austral – Terre de Treks, et vous serez définitivement convaincu.

terre de treks

Sortez de la Haute Saison

Les saison les plus favorables pour voyager en Patagonie, sont le printemps ou l’automne. C’est à dire octobre-novembre et mars-avril.

L’été, le temps est normalement plus clément (moins de neige, si vous êtes chanceux) et les températures sont relativement agréables (au dessus de 0°C, même la nuit !). Mais malheureusement, ce n’est pas la meilleure période pour y aller. Pourquoi ?

  1. Ce sont les vacances scolaires chiliennes. Par conséquent les hôtels sont bondés, les parcs naturels sont littéralement pris d’assaut, les vols sont hors de prix et les passages à la douane peuvent être interminables.
  2. Le soleil brûle ! Les risques d’incendie sont élevés, et le trou d’ozone, qui se referme tout doucement, peut provoquer des insolations et de graves brûlures aux UV.
terre de treks

En Patagonie, oubliez le régime

En argentine.

De réputation, l’Argentine est un pays de carnivores.

Après avoir arpenté le pays sur plusieurs semaines, on peut vous affirmer que cette réputation n’est pas exagérée.

Partout dans le pays on trouve des broches, les parrillas, où des bœufs et agneaux entiers grillent, embrochés au-dessus de grands braseros : c’est la PARILLADA.

Les morceaux sont marinés, tendres, saignant et savoureux, un régal de plus de 3cm d’épaisseur dont on ne se lasse jamais (NB : cet article a été écrit à une époque où nous n’étions pas encore végétarien)

Servi en portion de 400g, et le plus souvent accompagnés de frites et d’un alléchant malbec (même si je ne suis pas un adepte de ce type de vin, voir Les vins de Mendoza – Terre de Treks), vous vous rendrez vite compte qu’il va falloir pas mal de séances de sport pour brûler toutes ces calories…

Et si la faim revient, quelques empañadas, chaussons fourrés à la viande ou aux légumes, devraient suffire à vous caler.

Au Chili,

La gastronomie chilienne est plus variée, mais tout aussi riche. En voici les principales stars :

De la culture des Andes, vous trouverez en Patagonie des churrasquerias, sorte de steakhouse hérités des plateaux andins de Bolivie.

Des colons allemands et autrichien de la Patagonie chilienne, il reste la consommation de charcuterie, notamment de saucisses (viennoises), distribuées partout.

De la culture mapuche, les indiens qui habitaient tout le Sud du Chili, on retrouve les cazuelas, marmites de viande et légumes dans un bouillon et les catutos, petits pains en forme de barquettes

De l’héritage polynésien, le curanto (sur la photo) de Chiloe est un grand trou dans la terre dans lequel cuisent viande, fruits de mer et pommes de terre, et recouvert de nalca, la rhubarbe chilienne

Des fjords de Patagonie, le saumon sauvage. Le chili est le premier producteur de saumon des Amériques, dont la quasi totalité est destinée à l’exportation

Enfin des terres australes le Crabe Royal, ou centolla, consommé sous toutes les formes, du sushi au beignet. Délicieux !

terre de treks

Consommez les produits de Patagonie

A elle seule, la ville de Puerto Natales produit pas moins de 3 bières artisanales locales : Natales, la Kosten Aike et la Baguales.

Ces microbrasseries produisent des bières ambrées particulièrement intéressantes, et que l’on vous recommande chaudement (avec modération).

Plus au sud, on trouve la bière Austral à Punta Arenas, et la Cap Horn à Ushuaïa, deux Lager sans grand intérêt si ce n’est le caractère « fin du monde ».

Récemment, Le Chili a commencé la production d’un vin patagonien haut de gamme, le Puelo Patagonia. Encore difficile à trouver, il ne tardera pas à être présenter sur les tables des restaurants renommés.

terre de treks

Sortez couverts

En Patagonie, les habitants vous dirons qu’on peut trouver les 4 saisons dans une seule journée. Dans la réalité, la neige ne tombe pas en été, même à Ushuaïa.

Mais de grosses pluies et des averses de grêle peut survenir à toutes les saisons et les prévisions météo, si vous arrivez à les obtenir, sont bien souvent complètement inutiles.

Voir le Fitz Roy et les Torres Del Paine dégagés au cours d’un même voyage est une aubaine. Car en Patagonie, les Andes forment une barrière climatique quasi impénétrable, qui concentre d’intenses précipitations sur les reliefs.

Ces 2 climats sont facilement perceptibles. 

Sur les grandes plaines désertiques de la Patagonie d’Argentine, le temps sera d’autant plus dégagé que l’on s’éloigne des reliefs, alors que du côté du Chili, on traverse une végétation toujours dense de forêts humides.

Par exemple, au Nord de la région d’Aysen, sur la Carretera austral, lparc Queulat (photo ci-dessus) est une région unique au monde où les glaciers surplombent la forêt. Un écosystème rare de forêt tempérée humide où il pleut plus de 300 jours par an.

Plus au Sud sur la Carretera, dans la région des Magallanes, les Campo de Hielo Norte et Sur sont des glaciers immenses et impénétrables qui se jettent directement dans la mer (Glacier San Rafael) ou dans les lacs, comme le Glacier Perito Moreno en Argentine.

terre de treks

Faites attention au "Patagonian wind"

Vous allez avoir du vent. Beaucoup de vent.

Un vent qui souffle en rafale à plus de 100 km/h, suffisamment puissant pour arracher les portières. De Bariloche à Punta Arenas, le vent patagonien souffle en permanence. Il sculpte les arbres, façonne les aspérités du relief et fait voler la poussière.

Envie d'un trek en Patagonie ?

La nature et les grands espaces de la Patagonie ravivent votre soif d’aventure ?

Les possibilité de trek sont nombreuses mais lequel est vraiment à votre portée ? Avec quelle organisation ? Quel budget ? Quel équipement ?

Et si on s’en chargeait pour vous ? Itinéraire détaillé, check-list, hébergement, transports, recommandations générales…

On vous livre un trek clé en main, adapté à vos envies et contraintes.