Après la pluie, le froid et l’altitude,  on méritait bien quelques jours de plage et de chaleur. Hop, bus direction Trujillo. On pose nos sacs sur le fameux spot de surf péruvien, Huanchaco.

Huanchaco est un peu le Hossegor du Pérou, le désert et les Caballitos en plus. Caballitos ? Ce sont de petites embarcations en roseaux, héritées de la civilisation Moche, il y a 1500 ans, utilisées par les pécheurs pour affronter les vagues de l’océan. Vagues que s’amusent aujourd’hui à dompter quelques surfeurs, devant quelques citadins contemplatifs.
Situé à quelques kilomètres des sites UNESCO Chan Chan et les Huacas del Sol y de la Luna, Huanchaco mêle donc péruviens en ballade, surfeurs fauchés, backpackers et touristes en escale.

On vient chercher à Huanchaco un moment de détente ou un bon gros burger de surfer pas cher, plutôt qu’une plage idyllique. Le front de mer n’est pas tout à fait attirant : galets et sable gris, plâtiers pleins d’oursins, restos à touristes au menu unique, bâtisses à demi-construites, et évidemment, une eau glaciale (merci au courant de Humboldt).

Huanchaco

Huanchaco, front de mer

Cabalitos de Totora

Cabalitos de Totora, alignés sur le front de mer

Surfeurs, Huanchaco

Surfeurs, Huanchaco

Trujillo, Plaza des Armas

Trujillo, Plaza des Armas

Alternativement au tourisme de masse du bord de mer, on trouve quelques petites adresses vraiment sympas, parfaitement étonnantes (makis au ceviche !) et bon marché (voir Mes adresses au Pérou).

A quelque arrêts de collectivos se trouvent le site séculaire de Chan Chan, capitale de l’empire Chimu (XII-XVe sicècle), immense, mais presque entièrement détruite (la ville était construite en adobe qui n’a pas résisté à l’érosion). Néanmoins, la citadelle restante vaut le détour, le niveau de détail des moucharabiehs forcent le respect. Plus loin, la Huaca de la Luna, temple important de la civilisation Moche (II-VIIIe siècle), est remarquablement conservée. Curieuse sensation que de se retrouver sur le parvis des sacrifices des guerriers déchus, sous le regard des prêtres fanatiques, priant les dieux du haut de 5 étages de murs décorés…

Citadelle Nik-An, Chan Chan

Citadelle Nik-An, Chan Chan

Quelques adresses :

Où manger :

  • Umi Sushi House & Bar, Huanchaco. Alors là, les meilleurs sushi d’Amérique du Sud. Garanti. On en a testé vraiment beaucoup lors de nos périples, et franchement celui là est le meilleur de tous. Si vous le trouvez. Umi Sushi & Bar
  • Surfer Burger, Huanchaco. Pour un bon gros burger pas cher en face de la « plage » Surfer Burger, sur Trip Advisor
  • La Llava, Trujillo, sur la Plaza des Armas. Fait de merveilleux gateaux.
  • Cucharas Bravas, Huanchaco, une excellente cuisine fusion. Une très bonne surprise. Cucharas Bravas

Où dormir :

  • La Rivera. Un petit hotel qui paie pas mine en face de la plage, avec un service au poil. Hostal La Rivera

0 147